Motocyclettes Austral
...et aussi les tricars, les bicyclettes, la Nautilette...

Austral après 1935


Bien que la "Société Nouvelle de véhicules Industriels Austral" ait fermé ses portes en 1935, l'histoire de la marque ne s'arrête pas là. Après un intervalle de quinze ans et une guerre dévastatrice, nous retrouvons la marque Austral en Normandie: une publicité, qui date de 1950, nous apprend que des cycles Austral sont maintenant produits à Caen. 
 
publicité Austral, Coadou à Caen, 1950
 
Pour comprendre le contexte de ce fait curieux, nous devons brièvement retourner aux années 1920 (cf. "histoire"): entre 1921 et 1923, lors de sa nomination comme directeur d'Austral, Louis Ruffin avait apparemment passé la fabrication des cycles Essor dont il était le constructeur jusque-là à Marcel Coadou de Caen, qui apparaît comme "constructeur bien connu des cycles Essor" dans des articles de presse à partir de 1923. (Vers un de ces articles). Le local de Ruffin au 68, rue de la République à Puteaux devenait ensuite le siège d'Austral, alors que les ateliers d'Essor déménageaient à Caen rue de Vaucelles. Le constructeur en était maintenant Coadou qui développe son entreprise et en 1928 transfert ses ateliers au 7, rue de l'Arquette, dans les ateliers mentionnés dans la publicité Austral de 1950.
En 1935, Coadou avait apparemment transmis la marque Essor à un nouveau propriétaire, qui à son tour transférait le siège à Sully-sur-Loire, alors que Coadou s'était tourné vers les cycles "La Perle", dont il était concessionnaire entre 1935 et 1937.
Puis, à partir de 1937 environ, il y avait dans la rue de l'Arquette un atelier de polissage, chromage et nickelage, dont le propriétaire s'appelait Jacqueline. Il s'agissait sans doute d'un membre de la famille de la femme de Coadou, Susanne Jacqueline, car en 1942 Marcel Coadou lui-même figure comme propriétaire de cette entreprise dans des publicités.
 
les ateliers au 7 rue de l'Arquette à Caen en 1937 et 1942, Jacqueline et Coadou
 
portrait du coureur cycliste Jean Tissier d'Auxerreplaque de constructeur pour un vélo Austral après 1935Quand et comment il est devenu le constructeur des cycles Austral et le titulaire de la marque, n'est pas connu. Cependant, le vélo de course dans la collection de l'auteur provient de Caen et a été acheté neuf en 1947. Cela indique que l'entreprise fut établie juste après la guerre. De plus, la publicité de 1950 (en haut de la page), laisse supposer que l'entreprise avait déjà du succès, car Coadou cherche des agents.
Il y avait même une équipe cycliste en 1954, dont le coureur auxerrois Jean Tissier (5.9.1920-27.8.1992) faisait partie (source: multichoses.over-blog.com).
Les cycles de l'époque après 1935 sont dotés d'une plaque de cadre modernisée (ci-contre, à droite), qui montre toujours le soleil levant et le nom "Austral", mais qui est maintenant fabriquée en tôle au lieu d'être faite en laiton. La majeure partie en est décorée en gravure chimique (nom, bordure et mer), à l'exception du soleil et de ses rayons, qui sont gravés, et du ciel, qui est peint en bleu. On remarquera l'indication "Marque Déposée" qui démontre que Coadou était le propriétaire de la marque. Soulignons en outre le fait que Coadou figure sur la publicité en haut de la page comme constructeur. En tant que tel, il doit avoir fabriqué aussi ses propres cadres y compris peut-être le cadre du cyclomoteur ci-dessous.
 

Les produits connus de la fabrication caennaise
 
Bicyclette de course, 1947 (voir les chapitres "1947 vélo de course" et "Les bicyclettes Austral")
 
Austral, vélo de course 1947

dérailleur Simplex du vélo de course 1947frein avant du vélo porteurLa bicyclette porteur et la bicyclette touriste à cadre berceau (ci-dessous) ont émergé dans des annonces de vente sur internet il y a plusieurs années. Le vélo porteur est muni d'un fort frein avant à tambour (ci-contre, à gauche) et d'un frein à rétropédalage ainsi que d'un cadre renforcé. Le grand carter de chaîne et les larges garde-boues sont emblématiques pour ce type de vélo.
La bicyclette dames a un cadre berceau, dont le tube diagonal dédoublé passe de part et d'autre du tube de selle. À l'origine, le vélo était équipé d'un dérailleur Simplex qui manque malheureusement. Toutefois, on aperçoit la patte monobloc arrière qui ressemble exactement celle du vélo de course ci-dessus (à droite).

deux vélos des années 1940/1950
 
Le cyclomoteur Austral à moteur Le Poulain dont nous parlons en détail dans le chapitre "Cyclomoteur Austral".
 
cyclomoteur Austral, 1951-1954 environ
 


 
created by Dominique Svenson 01/2014. All rights reserved