Motocyclettes Austral
...et aussi les tricars, les bicyclettes, la Nautilette...

1914 Type B à chaîne


moto Austral 1914 à transmission par chaîne, moteur 2temps

À l'exception de la transmission par chaîne, ce modèle est identique au type B. Un carter recouvre entièrement la chaîne. Le catalogue nous apprend que cette transmission est souple grâce à un dispositif d'amortisseur évitant les à-coups et à la régularité de marche du moteur deux-temps. 
Cette moto pouvait être livrée sans ou bien avec changement de vitesse et débrayage (en supplement de 125 fr. Le débrayage fut finalement supprimé sur la machine de série). La photo du catalogue ci-dessus montre la version de base sans changement. Notez que sur ce modèle, la chaîne finale se trouve au côté gauche en direction de marche.
 
Voici les données techniques:
 
Moteur: Ménard, 2 temps, 2½ HP.
Alésage x Course: 62 x 70 mm, soit 211,23 cm³.
Allumage: magnéto U.H.
Carburateur: Longuemare L. B. avec correction d'air.
Transmission: par chaînes sous carters, avec dispositif d'amortisseur sur l'arbre moteur évitant les à-coups.
Cadre: très bas, permettant la mise en route en s'aidant des pieds.
Fourche élastique: très souple et en même temps très rigide latéralement.
Réservoir: contenant 5 litres d'essence et une réserve d'huile.
Pneumatiques: Hutchinson à talons 600 x 50.
Freins: sur jante à l'avant et sur poulie jante commandée au pied à l'arrière.
Supports: articulés à l'arrière, permettant de faire tourner le moteur sur place.
Selle: très souple, large, n'occasionnant aucune fatigue.
Garde-boue: très larges, avec bajoues à l'avant.
Porte-bagages: arrière, en tubes d'acier faisant corps avec la moitié du garde-boue et s'enlevant instantanément pour permettre la réparation du pneu.
Sacoche: comportant tout l'outillage nécessaire.

 
La motocyclette Austral type B de 1914 à transmission par chaîne

La photo ci-dessus montre la moto légère à changement de vitesse. Par rapport à la 2 HP de 1913 et au "type B de course" qui possèdent tous les deux encore deux chaînes finales disposées de chaque côté de la moto, cette version en a seulement une se trouvant au côté droit. Un carter de chaîne est absent. 

La motocyclette Austral type B de 1914 à transmission par chaîne. Le système de démultiplication

La photo en détail ci-dessus montre le système de chaînes donnant deux multiplications. L'arbre moteur est muni d'un amortisseur de chocs et de deux pignons entraînant via deux chaînes deux couronnes dentées. Ces dernières sont calées sur un arbre logé dans une extension du cadre derrière le tube de selle. Sur l'autre extrémité de l'arbre est clavé le pignon de sortie entraînant la chaîne finale (T).
 


Les combinaisons de vitesses sont obtenues en mettant en prise l'une ou l'autre couronnes réceptrices au moyen de crabots qui à son tour sont actionnés par une pédale à la portée du pied droit du conducteur. Le débrayage, encore mentionné dans le catalogue, fut finalement jugé inutile en vue de la facilité et de la rapidité des départs ainsi que de la légèreté de la moto.
 
Dacier sur la moto Austral type B, 1914

Joseph Bernadou-Dacier, le directeur de l'Austral, sur la motocyclette légère (type B) à deux vitesses.



 





Chapitre créé le 12 août 2018
created by Dominique Svenson 01/2014. All rights reserved