Motocyclettes Austral
...et aussi les tricars, les bicyclettes, la Nautilette...

1930 Type BM 30



 

Au salon 1929 Austral présente deux nouveaux modèles de motos, les types BM 30 et CM 30. Le type CM 30 est muni d'un bloc-moteur Staub-Staub de 500 cm³ (80 x 90 mm) à soupapes latérales (ci-dessous), tandis que le type BM 30 est doté d'un bloc-moteur Staub-JAP ou Staub-Staub de 350 cm³, également à soupapes latérales. Il semble que les parties-cycle desdites modèles sont identiques. Comme c'est souvent le cas sur les motos Austral le couleur est rouge et noir.

Austral moto 1930 type BM 30, bloc-moteur Staub, boîte de vitesses Staub

 
Le 22 février 1930, la Société Anonyme Cycles Austral contacte la Préfecture de Police pour faire homologuer ces deux nouveaux modèles. 
Voici les caractéristiques techniques du BM 30 mentionnées dans le document joint à la demande de réception aux Mines:
 

Cadre: tubes d'acier soudés à l'autogène.
Moteur: STAUB type 4 temps, bloc-moteur à soupapes latérales.
Alésage x course: 70 x 90 mm.
Cylindrée: 346 cm³.
Puissance: 4 CV d'après la formule administrative.
Carburateur: à pulvérisateur et niveau constant commandé au guidon. (Longuemare).
Allumage: par magnéto haute tension à avance variable.
Boîte de vitesses: du type dit à pignons baladeurs, donnant 3 vitesses, un point mort entre chaque vitesse, commandées par un levier à main. Cette boîte est située dans le bloc moteur.
Débrayage: par disques multiples garnis de Ferodo, commandés à la main par un levier au guidon.
Mise en marche du moteur: par "kick-starter".
Roues: garnies de pneumatiques d’une section de 90 mm, le diamètre des roues est de 700 mm.
Échappement: le dispositif d'échappement est constitué par un tube d'acier de 40 mm de diamètre et 1 m 10 de longueur à l'extrémité duquel est fixé un récipient de forme cylindrique en tôle d'acier de 2mm. Les dimensions du pot sont, non compris la queue de poisson et le bout d'emmanchement de 370 mm de longueur et 85 mm de diamètre. La capacité totale du dispositif d'échappement est d'environ 2 litres soit environ 6 fois la cylindrée. Le tube d'échappement venant du moteur se termine par un appareil du type dit queue de poisson situé à l'intérieur du pôt d'échappement. La sortie des gaz du pot d'échappement se fait par une queue de poisson présentant à son extrémité une fente d'environ 2 mm. Le dispositif oblige donc les gaz, divisés par la queue de poisson intérieure, à décrire un circuit à l'intérieur du pot et en sorte qu'ils subissent une détente trés importante avant la sortie définitive.
Transmission: la transmission de mouvement du moteur à la roue arrière se fait au moyen de d'une chaîne.
Vitesse: 90 km/h à 3500 tr/minutes.
Freins: la machine est munie de deux freins, un tambour sur la roue avant de 130 mm et un tambour sur le roue arrière de 170 mm. Le frein arrière est commandé par une pédale placée sur le marchepied droit.
Poids: 140 kg.
 
Il résulte des constatations effectuées par les Services des Mines le 05 Mars 1930, que la Motocyclette type BM 30 est homologuée et qu'elle satisfait aux articles 21,22 et 23 du Code de la Route. L'essai fut effectué sur la machine numéro 1492, moteur numéro 517.
 
 
Le bloc-moteur Staub 350 cm³ à soupapes latérales.
 
À partir de 1927/28 environ, Staub se penche sur la construction d'un bloc-moteur. Au cours de l'année 1928 apparaissent ainsi les bloc-moteurs Staub-JAP 350 et 500 cm³ avec un bas moteur Staub sur lequel est greffé un haut moteur JAP en version culbutée (350/500 cm³) ou latérale (seulement 350 cm³).
 
Bloc-moteur Staub-JAP type M3 (350 cm³) culbuté 
 
Environ un an plus tard, Staub présente un bloc-moteur entièrement maison ("Staub-Staub") à soupapes latérales, lui aussi décliné en 350 et 500 cm³. Seulement ces deux moteurs ont été utilisés par Austral sur les modèles BM30 (350 cm³) et CM30 (500 cm³).
 
     Le moteur Staub-Staub à soupapes latérales

Signalons toutefois une certaine incertitude au sujet du moteur 350 cm³ du modèle BM 30: il semble que la version Staub-Staub en 350 n'ait arrivé que quelque temps après la version 500 cm³, ce qui signifie que le type BM 30 lors de sa présentation au salon de 1929 pourrait encore avoir été équipé du cylindre borgne du moteur JAP (Staub-JAP).
 
 
La publicité annonce le nouveau moteur Staub-Staub 500 cm³, mais en version 350 cm³ latérale seulement le moteur Staub-JAP est disponible.
 
 
Le moteur Staub-JAP 350 cm³ à soupapes latérales (1929).  Source: Zhumoriste 

Comme les deux moteurs conservent les cotes du JAP 350 (70 x 90 mm), la seule différence entre le Staub-JAP et le Staub-Staub réside dans le fait que ce dernier possède une culasse détachable.
 
Le moteur du type BM 30: Alésage x course 70 x 90 mm, soit 346,185 cm³. Puissance administrative 4 CV, la puissance réelle, délivrée à 3500 tr/min, est inconnue. La culasse à simple échappement est détachable facilitant le décalaminage du piston (moteur Staub-Staub). Le vilebrequin est monté sur des roulements à billes et la tête de bielle sur roulement à galets.
 
 
Le bas moteur s'ouvre dans le plan vertical. Il ne s'agit pas d'un "vrai" bloc-moteur, puisque la boîte amovible à trois vitesses et train baladeur est hébergée dans un logement séparé à l'arrière du bloc. Le carter cylindrique de la boîte est coulé d'une seule pièce formant ensemble avec une plaque en forme de disque sur la face frontale de la boîte. Cette plaque supporte le kick, le levier du changement de vitesse et celui de l'embrayage. Tout l'ensemble pénètre "tel un tiroir" dans une ouverture ménagée dans le côté droit du bloc et est maintenu en place par le bord de la plaque vissé sur le carter droit du moteur. Aujourd'hui, on appelle cela une boîte à cassette, et la boîte Staub est sans doute  l'un des premiers exemples de ce type! Cette disposition a l'avantage de permettre le démontage de la boîte sans ouvrir le moteur, un atout très apprécié en compétition.
Un orifice du côté opposé du bloc donne accès à l'embrayage. La boîte de vitesses est, elle aussi, lubrifié par l'huile moteur: le graissage à carter humide et pompe à engrenages se fait via un double circuit, l'un pour le moteur, l'autre pour la boîte. Il y a même un filtre à huile, un viseur du débit de l'huile et une jauge à flotteur. L'embrayage à disques multiples garnis de "Ferodo" (amiante) est refroidi par air. L'entraînement primaire est réalisé par des pignons au lieu d'une chaîne primaire. La magnéto est également entraînée par des pignons.
 
 



 

 
created by Dominique Svenson 01/2014. All rights reserved