Motocyclettes Austral
...et aussi les tricars, les bicyclettes, la Nautilette...

1929 Type V

prospectus / catalogue Austral, moto type V à moteur Zurcher culbuté
Austral type V.  agrandir  (source photo: zhumoriste)

Le catalogue reproduit ci-dessus signale l'existence de plusieurs versions du type V munies de différents moteurs qui ne sont pas mentionnés dans la feuille des Mines et qu'il s'agit d'abord d'identifier.
Jusqu'alors fidèle à LMP, Austral se dirigea en 1928 de nouveau vers le motoriste Zurcher, mais leur relation commerciale a toutefois été de courte durée. En tout cas, l'introduction du moteur Zürcher (type L, 250 cm³) sur le type Mines D 27/4 a apparemment donné lieu à la dénomination commerciale D 27 Z4 dans le prospectus de ce modèle. Dans la même logique, on peut s'attendre à ce que la dénomination V Z 4S dans le prospectus ci-dessus fait également allusion à un moteur Zürcher. Cette supposition est corroborée par le fait que l'indication "même description, mais …." pour les types V et V Z4S fait apparemment référence aux versions différentes du moteur Zürcher 350 cm³ mentionné
moteur Zürcher, type MT 350cmc, MS 350 cuclbutéen premier lieu (type V 3.4.). Non seulement les types V et V 3.4 mais aussi le type V Z4S étaient apparemment munis d'un moteur Zürcher, d'autant plus que les sous-types VN et NV, qui sont équipés des moteurs d'autres fabricants, n'apparaissent pas dans ce prospectus.
À première vue, il paraît raisonnable que l'Austral se soit tourné, tout comme l'a fait le groupe Gentil pour ses propres marques, vers le nouveau moteur type M.S. (Super-Sport, ci-dessus, à droite). Cela aurait pourtant entraîné une réévaluation du type V Z4S qui l'aurait converti en concurrent direct du modèle Super-Sport à moteur LMP culbuté double échappement. Nous sommes donc plutôt portés à croire que l'on a doté le moteur type MS simple échappement de la V 3.4 (ci-dessus, au milieu) d'une culasse "aftermarket" à double échappement. Il faut avouer qu'une telle version nous est inconnue, mais peut-être un lecteur averti en sait plus?  
 
Il en resulte le tableau ci-après:

• Type V:        Moteur 350 cm³ Zürcher M.T. latéral 
• Type V 3.4:  Moteur 350 cm³ Zürcher MS culbuté (version présentée dans le prospectus)
• Type V Z4S: Moteur 350 cm³ Zürcher MS culbuté comme sur le type V 3.4, mais avec culasse à deux                                       échappements ou, moins probable, moteur 350 cm³ Zürcher M.S. (Super-Sport). 
                

Les sous-types du modèle V ayant une partie-cycle identique, mais d'autres moteurs:

Type VN:      Moteur Voisin 350 cm³ latéral
Type NV:      Moteur Péa P3 350 cm³ latéral 
 
Quant aux caractéristiques techniques mentionnées dans le document descriptif joint à la demande de réception aux Mines du type V, les cotes d'alésage et de course (70 x 90 mm) indiquées dans ce document ne correspondent qu'au moteur ZURCHER (Voisin: 71 x 88 mm; Péa P3: 72 x 85,5 mm). Ce modèle fut donc équipé d'un moteur ZURCHER, et plus précisément, d'un ZURCHER M.T. latéral ("à soupapes commandées par poussoirs", ci-dessous. Aussi l'indication de la vitesse de rotation "2500 tr/min" ne s'applique qu'au moteur M.T., qui donne sa puissance max. à ce régime-là ).
Il faut néanmoins constater que le document de contrôle du service des Mines (nº 3, en bas de la page) affirme que la machine type V essayé était munie d'un moteur Voisin (nº 1717) de 70 x 90 mm et une vitesse max. de 2500 tr/min., un moteur qui, au moins en série, n'a pas existé. De plus, équiper le type V avec un (hypothétique) moteur Voisin 70/90 et un sous-type VN avec le moteur Voisin 71/88, les deux à soupapes latérales et pratiquement identiques, n'a pas de sens. Nous ne pouvons pas résoudre l'énigme du moteur Voisin 80 x 90 mm. En tout cas, le Zürcher M.T. satisfaisait aux exigences de l'homologation du type V et c'est apparemment le moteur choisi par Austral.
 
Cadre: tubes d'acier soudés à l'autogène.
Moteur: à essence, type 4 temps avec soupapes commandées par poussoirs.
Alésage x course: 70 x 90 mm.
Cylindrée: 346, 185 cm³.
Puissance: d'après la formule administrative: 4 CV.
Carburateur: à pulvérisateur et niveau constant commandé au guidon. 
Allumage: par magnéto haute tension à avance variable. 
Boîte de vitesses: du type dit à pignons baladeurs, donnant 3 vitesses, un point mort entre chaque vitesse, commandées par un levier à main. 
Débrayage: par disques multiples garnis de liège, placé sur la boîte de vitesses et commandé à la main par un levier au guidon.
Mise en marche du moteur: la mise en marche peut se faire sur place au moyen d'un levier commandé au pied et placé sur la boite de vitesses du type "Kick Starter".
Roues: garnies de pneumatiques d'une section de 100 mm, le diamètre des roues est de 700 mm.
Silencieux: le dispositif d’échappement est constitué par un tube de 40 mm de diamètre et 1 m 30 de longueur; à l'extrémité duquel est fixé un récipient d'une forme trapézoïdale en tôle d’acier de 2 mm. Les dimensions du pot trapézoïdal sont, non compris la queue de poisson et le bout d'emmanchement, de 270 de longueur, 105 de hauteur, 45 d'épaisseur. La capacité totale du dispositif d'échappement est d'environ 4 litres, soit environ 12 fois la cylindrée. Le tube d'échappement venant du moteur pénètre dans le pot par l'orifice inférieur et est enfoncé jusqu'à l'extrémité du pot. La partie du tube ainsi enfermée dans le pot est percée de trous formant crépine et ayant pour but de diviser les gaz. La sortie des gaz du pot d'échappement se fait par une queue de poisson présentant à son extrémité une fente d'environ 2 mm. Cette queue de poisson est elle-même montée sur un tube s'enfonçant dans le pot d'échappement par son orifice supérieur jusqu'à l'extrémité du pot. Ce dispositif oblige donc les gaz déjà divisés par la crépine décrite ci-dessus à décrire un circuit à l'intérieur du pot et en sorte qu'ils subissent une détente très importante avant de leur évacuation définitive.
Transmission: la transmission de mouvement du moteur à la roue arrière se fait au moyen de deux chaînes, l'une allant du moteur à l'arbre principal de la boîte de vitesses, l'autre de l'arbre intermédiaire à la roue arrière.
Rapports: les rapports du moteur à la roue AR sont de 1 à 10, soit 10 tours du moteur pour un de la roue AR. à la première ou petite vitesse et de 3 à 7 à la deuxième, de 1 à 4 ¾ à la troisième.
Vitesses: le diamètre des roues étant de 700 mm et le régime du moteur de 2.500 tours à la minute, les vitesses de la motocyclette sont donc: 1ère vitesse 42, 840 km/h; 2ème vitesse 60,120 km/h, 3ème vitesse 90,187 km/h.
Freins: la machine est munie de deux freins, un dans le moyeu de la roue AV, l'autre dans le moyeu de la roue AR et constitués:
1) par un tambour de 170 mm de diamètre à la roue A.R. et de 130 mm à la roue avant faisant corps avec le moyeu.
2) par un segment en acier garni de ferrodo de 19 mm de large placé à l'intérieur du tambour et solidaire du cadre de la machine. Le freinage est obtenu au moyen d'une came placée entre les deux extrémités du segment et écartant celui-ci contre les parois du tambour. La came est actionnée par un petit levier, et commandée:
1) pour la roue avant par un levier placé au guidon et relié au petit levier de la came par un câble d'acier de 20/10 [= 2 mm].
2º pour la roue arrière par une pédale placée sur le marche-pied droit et reliée au petit levier de la came par une tringle d'acier de 6 mm.
 
Il résulte des constatations effectuées par le service des Mines le 22 Décembre 1928, que la Motocyclette type V est homologuée et qu'elle satisfait aux articles 21,22 et 23 du Code de la Route. L'essai fut effectué sur la machine numéro 1195, moteur numéro 1717.
 
Les documents des Mines se trouvent en bas de la page.
 


moto Austral type V 3 4 350 cm3 à moteur Zurcher "boule" culbuté, 1929
motocyclette Austral type V 3.4, 350 cm³, année 1929
 

Les moteurs
 
moteur Zürcher 350 cm3, type M.T., type MS et type M.S.   
Le moteur utilisé pour le type V 3.4 est un Zürcher type MS, alésage x course 72 x 85,5 mm, soit 346,716 cm³.
 
Moteur Zürcher MS 350 cm3
 
Ce moteur, qui en raison de sa faible course est connu aujourd'hui sous le nom de "Zürcher Boule" (pour le différencier du modèle longue course baptisé "cathédrale"), fut décliné en type K (58 x 66 mm, 175 cm³), L (65 x 75 mm, 248,748 cm³, équipant la D 27-4) et MS. Il se distingue par un lourd volant extérieur assurant sa marche régulière. Voici les caractéristiques générales données par le fabricant:
Cylindre et culasse hémisphérique en fonte, soupapes inclinées, commandées par tiges et culbuteurs à l'air libre (jeu de réglage 0,20 mm), les tiges étant montées côte à côte sur un même arbre à cames, piston en aluminium, embiellage et culbuteurs montés sur galets, vilebrequin cémenté, trempé et rectifié: côté volant sur roulement à billes, côté distribution sur roulement lisse, pignons de distribution sur roulements à billes.
 
 
composants d'un moteur Zürcher MS
Planche des composants d'un moteur Zürcher "Boule". (agrandir)
 

Le type V de base se différencie des autres versions du type par son moteur Zürcher M.T. 350 cm³ à soupapes latérales.
 
 
le moteur Zürcher 350cm3 type M.T. Touriste Standard
Moteur Zürcher M.T. 350 Touriste Standard
 
Issu du moteur JAP type I de 350 cm³ équipant l'Alcyon type U (1926), le Zürcher type M.T. (Touriste Standard), tout comme son frère culbuté M.S., conserve les cotes d'alésage et de course (70 x 90) du moteur anglais, mais la culasse est devenue détachable permettant le décalaminage rapide du piston.
Alésage x course 70 x 90 mm. Cylindré: 346, 271 cm³. Distribution: à soupapes latérales. Puissance: 7,5 CV à 2500 tr/min (4 CV administratifs). Bielle articulée entre deux volants moteur internes, cylindre et culasse en fonte.
 
 
pièces détachées d'un moteur Zürcher 350 M.T.
 
Planche des composants d'un Zürcher 350 M.T. (agrandir)
 
 
moteur Zürcher M.T. 350 cmc latéral sur moto Austral type V 1929
 
Moteur Zürcher M.T. monté sur une Austral type V: pompe à huile Pilgrim; magnéto Lavalette (lic. Bosch) 311 S, carburateur Gurtner M-22 D (Double manette).
 
 
Le type V Z4S était probablement muni d'une version du même moteur (type M) que le type V 3.4, mais avec une culasse avec double échappement. Comme l'utilisation du moteur Zürcher M.S. 350 cm³ Super Sport ne peut être exclue (voir plus haut), on présente ici aussi ce moteur. 
 
Alésage x course 70 x 90 mm. Cylindré: 346, 271 cm³. Puissance: 12 CV à 3500 tr/min (4 CV administratifs).
La bielle est articulée entre deux volants moteur internes, le cylindre et la culasse hémisphérique à deux échappements sont en fonte. Les tiges des culbuteurs, montées sur deux arbres à came séparés, sont parallèles et protégées par des tubes télescopiques. Les culbuteurs ne sont plus à l'air libre, mais enclos dans un carter étanche. Jeu de réglage des culbuteurs: 0,20 mm, le moteur étant chaud.
 
 
pièces détachées d'un moteur Zürcher 350 type M.S.
Planche des composants d'un moteur Zürcher M.S. (agrandir)

 
Changement de vitesse:
 
Tous les types V sont munis d'une boîte Staub 3 vitesses à embrayage multi-disques garnis de liège. La boîte est suspendue par deux goujons. Vers la rubrique consacrée aux boîtes de vitesses Staub.
 
boîte de vitesse Staub 3 vitesses à embrayage multi-disques
 
Pour voir la refection de la boîte ci-dessus, visitez le blog de Pierre.
 

Fourche élastique
 
fourche élastique AYA sur moto Austral type V
  
La fourche est une AYA à doubles ressorts.


 
Le dossier des Mines

1. Demande de réception auprès du service des Mines du type V


Le 12 décembre 1928, le président du conseil délégué de Cycles Austral, Édouard Cheilus, demande au Préfet de Police de faire réceptionner par le service des Mines le type V pour l'homologation en série.
 

(agrandir)      courtoisie Didier Mahistre


2. Document descriptif du type V, signé par les ingénieurs des Mines


(agrandir)         courtoisie Didier Mahistre


3. Calcul de la puissance fiscale et rapport d'essai du type V
 
 

courtoisie Didier Mahistre

Motocyclette "Austral" type V.  Moteur Voisin 4 temps — 1 cyl. 70/90, cylindrée 346,185 cm³. Puissance déclarée 4 CV. Vitesse max. — 2500 t/m.
La formule du 11-4-27 donne 4 CV pour 347 cm
³. Puissance 4 CV.
Essais du 22 décembre 1928 : 2 bons freins l'un à pédale sur moyeu AR. l'autre à main sur moyeu avant. Type acceptable.
Véhicule essayé nº 1195 à moteur nº 1717 (Voisin).

 





Chapitre créé le 25 janvier 2014   MAJ le 26 août 2020
created by Dominique Svenson 01/2014. All rights reserved