Motocyclettes Austral
...et aussi les tricars, les bicyclettes, la Nautilette...

1925 Type B 25

 

Au Salon automobile de 1924, l'Austral présente trois nouveaux modèles, les types A.E. de 125 cm³ 2T, A.P. de 175 cm³ et le type B-25 de 125 cm³ 2T, qui, à son tour, se distingue par un cadre surbaissé:
 
 
De ces trois modèles, semble-t-il, seulement le type B-25 sera produit, tandis que les modèles A.E. et A.P., dotés très probablement encore du cadre quelque peu démodé du vélomoteur A 24, ne dépassent pas le stade de prototype. Mais aussi le type B-25 subit une modification en recevant un moteur LMP de 175 cm³.
 

Austral motocyclette légère 1925
Motocyclette légère  du millésime 1925. L'encart publicitaire complet se trouve ci-après.

La seule publicité Austral datant de 1925 connue à ce jour montre apparemment un type B-25 avec le moteur 125 cm³, tel qu'il a été présenté au salon. Le cadre surbaissé ne laisse aucun doute qu'il s'agit vraiment d'un B-25 et non pas d'un A.E. ou A.P., mais le moteur se différencie nettement du LMP 175 cm³ de la série, mentionné dans la fiche des Mines (la foto ci-dessous, à droite, montre le moteur LMP 175 cm³ dans sa version A1 S à double échappement).
 
 motocyclette légère Austral B25 et moteur LMP 175 cmc,
 
À la différence du moteur LMP, la magnéto est placée au côté droit du moteur, et non pas, comme sur le LMP, en arrière du cylindre. De plus, la soupape de décompression se trouve en haut de la culasse, devant la bougie d'allumage. Elle est réliée au tube de l'échappement par un tuyau. Sur le moteur LMP, par contre, la soupape de décompression est disposée horizontalement et le tuyau est très court (voir la photo du moteur à simple échappement plus bas, à droite).

Le 25 février 1925,  Louis Ruffin, administrateur délégué de la maison Austral, écrit aux Services des Mines afin de mettre en circulation le nouveau modèle de moto légère Austral, le type B-25.  

 Figurant ci-dessous les données techniques selon le document des Services des Mines:


Cadre: tubes d'acier soudés à l'autogène.
Moteur: LMP à essence type 2 temps par compression préalable dans le carter.
Alésage x course: 60 x 60 mm.
Cylindrée: 169, 646 cm³.
Puissance: d'après la formule administrative: 2 CV ½.
Carburateur: à pulvérisateur et niveau constant commandé au guidon
Allumage: par magnéto haute tension.
Boîte de vitesses: du type dit à pignons baladeurs, donnant 2 vitesses, un point mort entre chaque vitesse, commandée par un levier à main.
Débrayage: par disque garni de liège, placé sur la boîte de vitesses et commandé à la main par un levier au guidon
Mise en marche du moteur: par kick-starter.
Roues: garnies de pneumatiques d’une section de 55 mm, le diamètre des roues est de 650 mm.
Échappement: le dispositif d’échappement est constitué par un tube de 30 mm de diamètre et un mètre de longueur. Ce tube est bouché à l’extrémité opposée au moteur et percée sur une longueur de 10 cm de trous latéraux de 8 mm de diamètre.
Silencieux: constitué par une boîte cylindrique en tôle d’un diamètre de 50 mm et longue de 360 mm. L'extrémité du tube d’échappement percée de trous est introduite dans le silencieux par une de ses extrémités et les gaz s'échappent par l'autre extrémité par un aplati en forme de queue de poisson de 95 mm sur 2 mm d'épaisseur.
Transmission: la transmission de mouvement du moteur à la roue arrière se fait au moyen de deux chaînes, l'une allant du moteur à l'arbre principal de la boite de vitesses, l'autre de l'arbre intermédiaire à la roue arrière.
Vitesse: à 2500 tr/minutes, la vitesse est de 47 km/h. 
Freins: la machine est munie de deux freins, un dans le moyeu de la roue AV, l'autre dans le moyeu de la roue AR, constitués par:
- un tambour de 90 mm de diamètre et 16 mm de profondeur faisant corps avec le moyeu
- un segment en aluminium garni de Ferodo de 16 mm de large placé à l’intérieur du tambour et solidaire du cadre de la machine. Le frein avant est commandé par un levier au guidon et l’arrière par une pédale placé sur la marche-pied droit de la machine .
Options: ce modèle peut aussi être monté avec une boite 3 vitesses, ce qui donne une vitesse maxi de 53 km/h.

Il résulte des constatations effectuées par les Services des Mines le 05 Mars 1925 que la motocyclette type B-25 est homologuée et qu'elle satisfait aux articles 21,22 et 23 du Code de la Route. L'essai fut effectué sur la machine N° 212, moteur numéro 202 .

1925 Austral moto légère type B25 publicité, 10 mois de crédit


 Les moteurs LMP deux-temps 175 cm³ et 250 cm³

Après la dissolution en mai 1924 de la maison Poinsard & Sivigny qui fournissait le propulseur du vélomoteur type A 24, Austral reste fidèle à Jean Poinsard qui à son tour rejoint les Éts. Lalo & Mignonac, sis rue de la Pointe, Romainville. Poinsard-LMP deviendra le principal motoriste de la marque jusqu'en 1929.
 
moteur LMP 2T
 
La nouvelle moto légère B-25 homologuée le 5 mars 1925 est munie d'un moteur LMP type A1 Touriste, de 175 cm³ et simple échappement (la photo ci-dessus à gauche montre la version Sport à double échappement, mais de conception identique). Il s'agit d'un deux-temps classique à trois lumières et carter-pompe. Afin d'obtenir une aspiration énergique des gaz frais dans le carter, ce dernier est autant étroit que possible pour éliminer tout espace mort. Par conséquent, on employait un grand volant extérieur qui contribue à la fois à une marche plus régulière du moteur – le deux-temps, comme on le sait, péchait par un ralenti mauvais (marche à quatre-temps, même avec un carburateur bien réglé) dû au remplissage insuffisant à faible régime.
 
Le moteur est disposé en carré: alésage x course 60 x 60 mm, soit 169, 646 cm³. Le régime max. est de 2500 tr/min. Le carter est coulé en aluminium en deux pièces qui s'ouvrent dans le plan de joint vertical. Le vilebrequin, dont le maneton consiste en acier à roulement trempé et rectifié, est monté sur des roulements à billes S.K.F., tandis que la tête de bielle tourne sur un roulement à galet. La bielle est en acier au chrome nickel traité, sa tête est serrée sur l'axe du piston. Ce dernier est en fonte, tout comme le cylindre ayant de larges ailettes. Au-dessus de l'échappement est vissée dans le cylindre une soupape de décompression commandée par câble sous gaine et manette au guidon.
 
L'allumage est confié à une magnéto haute tension, montée à l'arrière du cylindre et entraînée par chaîne.
 
LMP 175 cmc,  type A1S à double échappement
 
En 1926 apparaît une version Sport du moteur LMP 175 cm³, le type A1S à double échappement (ci-dessus) et piston en alliage léger "Alpax" (un alliage aluminium-silicium presque eutectique spécialement approprié pour la réalisation de pièces de fonderie). D'après la feuille des Mines du type Confort et le rapport d'essai de ce modèle réalisé par Moto Revue, la version Sport du moteur LMP existait aussi avec piston en fonte. Une autre nouveauté concerne l'allumage: celui-ci est désormais confié à un volant magnétique de marque SAFI, qui peut en option aussi alimenter l'éclairage. L'avance à l'allumage est fixe. L'allumage par magnéto reste cependant au programme.
 
encart publicitaire SAFI
(agrandir)

SAFI publicité
(agrandir)
 
Les moteurs LMP 175 cm³ équipant les modèles Standard 27, C-27 et Confort en 1927 bénéficient d'une cylindrée légèrement révisée à la hausse, grâce à une course du piston plus longue d'un millimètre: alésage x course 60 x 61 mm, soit 172, 386 cm³ (au lieu de 169, 646 cm³).

Le moteur LMP 250 cm³ type B1

Alésage x course 71 x 61 mm, soit 241, 998 cm³. Pour le reste, ce moteur est de la même conception que le type A de 175 cm³. Il existe également en version Touriste à simple échappement et piston en fonte ainsi qu'en version Sport à double échappement et piston en Alpax. L'allumage s'effectue par volant magnétique SAFI ou par magnéto.
Apparu en 1926, le moteur type B1 a équipé les modèles Confort (1927)D-27 (1927)PC (1928)PC 30 (1929), D27-2 (1929).
 

Le changement de vitesse
Le type B-25 est muni d'une boîte Staub 2 vitesses à embrayage mono-disque garni de liège. Une boîte Staub à 3 vitesses fut proposée en option. Vers la rubrique consacrée aux boîtes de vitesses Staub.
 
La fourche  
La fourche élastique "Résisto" à ressort demi cantilever équipait déjà l'Austral 2 HP (½) et le type A-24.
 
fourche élastique à ressort demi-cantilever


 
 

created by Dominique Svenson 01/2014. All rights reserved